Rechercher
  • Dreamcatcher

Madame, je vous dédie ma rentrée à MBS...

Dernière mise à jour : 6 oct. 2020

Du haut de mes vingt ans, en fin de seconde année de BTS, j’étais comme qui dirait légèrement perdu sur la suite de mon parcours, en ayant à la fois une énergie débordante, de l’ambition mais le comportement instable d’un jeune imbécile heureux plus enclin aux pitreries et à la procrastination qu’à s’attacher à un vrai projet professionnel au grand désespoir de mes parents et de certains de mes professeurs notamment.


J’avais pourtant émis l’idée en octobre néanmoins, d’intégrer un master grande école par le biais d’un concours sans prendre vraiment conscience que je ne maitrisais aucune de ses exigences que ce soit le Tage Mage ou l’épreuve d’anglais…sans parler de la synthèse. Passés les fêtes, les partiels, la vie est douce en Corse, ce n’est qu’en février que je décide de m’inscrire … pour une date de concours fixée en avril.


Je n’ai bien évidemment rien trouvé de mieux que de me vanter de cette organisation, auprès de vous, professionnelle de l’enseignement supérieur de haut niveau, qui plus est coach et enseignante des softskills. Je me souviens que mon coaching a commencé de la meilleure manière qui soit, par une sérieuse remontée de bretelles devant mon inconscience et mon immaturité ce qui a eu pour effet de me ramener brutalement à la raison et à l’action en décidant de vous confier ma préparation académique et mentale. Bon pour être honnête, le coaching en neurosciences motivationnelles était très éloigné de ma planète, mais j’ai toujours été un tantinet opportuniste quand il s’agit d’arriver à mes fins et la dead-line de préparation du concours arrivant j’avais tout à gagner car je n’y arriverais décidément pas tout seul. Et c’est là que démarra notre aventure à la fois si simple mais tellement compliquée et enrichissante. Au rythme d’une visio d’une heure par semaine sur 10 séances à peine, vous m'avez confronté à mon intégrité, à mes émotions, à mes croyances, à mes contradictions, à mes peurs mais aussi à mon identité de pitre, à mes valeurs et tout ce qui me motivait ou me freinait dans ces objectifs. Ohhh ce ne fut pas un chemin pavé de roses et il y a eu des moments très chiants quand l’inconscient résiste, des moments difficiles aussi dans la répétition indispensable des mêmes exercices et puis il y a eu le COVID, l’incertitude, le stress….et l’examen. Et, vous étiez là (même le dimanche) pour m’accompagner au travers de tout cela. Et puis voilà, je l’ai eu ce satané concours !


Aujourd’hui, c’est ma rentrée et je pense à vous . Merci de cet accompagnement car je ne suis plus le même. Maintenant je me connais mieux, je construis sur mes valeurs, je ne m’agite plus même si je fais toujours un peu le pitre. Franchement, je conseille à tous les étudiants et demain aux bacheliers à se faire coacher avant un examen, un concours, ou quand ils sont perdus, franchement ça fait du bien et ça remet les pendules à l’heure. On se sent vraiment plus fort après. Mais attention ce n’est pas non plus magique il faut en avoir envie, être honnête avec soi-même et fournir un peu de travail sinon vous savez la coach il ne vous rate pas, enfin pas elle …lol ... Merci encore Madame, je vous dédie ma rentrée !


Doliso, 20 ans, Lévie (Corse)

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout