Rechercher
  • Dreamcatcher

J'ai ce talent d'être différente !

Mis à jour : 17 déc. 2020

Choisir un coach est une question de confiance, on veut être sûr qu'il (ou elle) nous comprenne bien pour nous guider. Ce choix se fait souvent sur la base d'une réputation, d'un feeling au 1er contact qui fait dire que tout se passera bien. Mais c'est surtout le positionnement du coach qui compte, dans la mesure où on attire généralement celles et ceux qui nous ressemblent.


Pour ma part, j'ai ce talent d'être différente et mon site le revendique. Car, je fais partie des 25% de la population qu'on appelle les "les Sur efficients", les "Zèbres" ou les "Gifted". En effet, depuis toute petite, on dit de moi que je suis une complexe, une hypersensible, que je réagis rapidement et intensément à tout... trop émotive, trop sensible, trop anxieuse, trop engagée, ….. trop quoi ! Grâce aux neurosciences, au coaching, au travail de développement personnel, à l'expérience maintenant, je sais que j'ai un profil neurologique spécifique. Je suis cerveau droit, avec des connexions neuronales puissantes et rapides, une Hyperactive, Hyperesthésique, Hyper émotive. Tout un programme...


Croyez bien que cela ne m'a pas du tout fait rire au départ ! J'ai pris cela pour une tare qu’il fallait maitriser ou plutôt cacher. Ainsi, tout au long de ma carrière, je me suis efforcée de me « sur adapter » confortée par un environnement dans lequel j’avais du mal à m’intégrer pour ce que je qualifiais de timidité, ou parce que je ne me sentais pas à la hauteur (syndrôme de l'imposteur). Vers 40 ans (en 2007), on m'inclue dans ce truc à la mode et on me conseille d'être testée... Bien sur, je ne fais qu'une partie des tests ... je ne me reconnais pas dans l'idée du "Haut Potentiel" .


Aujourd'hui, beaucoup de mes coachées ont des caractéristiques similaires. Et, 10 ans après, elles me retendent le miroir. On n'échappe pas à ce qu'on est. Tout s'éclaire donc pour elles, et pour moi, à la relecture de nos vies sous le prisme d'une autre grille. Et tout est lisible. A 3 ans, je sais lire et écrire, à 5 ans je saute une classe, à 10 ans, je suis une bonne élève, allergique au maths mais qui jongle avec les mots et les lettres. Bachelière à 17 ans, j'intègre une prépa dans laquelle ma section à 0,01% de chance de réussir, c'est mon challenge. Je travaille beaucoup, beaucoup trop et c'est ce que l'on me reprochera toute ma vie d'ailleurs. Mais faire travailler mes neurones pour moi, c'est mon hygiène de vie, un équilibre. Dans ma tête, c’est aussi la fête foraine. Tout va vite, tout le temps, tout se connecte, trouve du sens, des sens comme des contre sens...j'apprends, je lie, je relie, intérieur, extérieur, je suis une obsédée de la relation, et de la connexion …Je « ressens » les gens, les lieux, je décèle les émotions, me connecte aux arbres, comprends les chats, et parle à mes plantes. Une hyper-empathie très utile quand on est coach mais incompréhensible pour la majorité.


Alors bien sûr, avec ce genre de trucs, beaucoup nous prennent pour des mythos ou nous ignorent croyant à tort qu'on les méprise … la fameuse double peine pour des filles comme nous ( ! ). Mais d'autres (certes plus rares) adorent et cherchent notre compagnie. Ils aiment nos tempéraments curieux de tout, qui apprennent tout le temps et partagent ce qu'elles savent. Ils s'énergisent au contact de nos personnalités, aussi douées pour les langues que pour la philosophie, la communication..., doublées de perfectionnistes nerveuses, de bourreaux de travail angoissées, qui ne trahissent jamais ( Ô grand jamais ) ni leurs valeurs et encore moins leur authenticité. Alors oui, c’est gênant cette compétence, celle de scanner, le visible et l’invisible, le dit et le non-dit, derrière les masques et les égos, mais comme c'est puissant quand c'est au service d'une créativité, d'une énergie, d’une pensée rapide et arborescente qui fait relever des défis d'une façon que personne ne nous a demandé ou quand il s'agit d'accompagner des personnes vers une meilleure version d'eux-mêmes !


Alors voilà pourquoi vous me choisirez comme coach, pourquoi je suis "cette dompteuse de neurones" capables d'aider aussi des sur efficientes à concrétiser leurs rêves. Cette douance est un cadeau … même assortie de tragédies (harcèlement, pervers narcissique, anxiété…etc) et je confirme qu'elle conduit inexorablement sur le plus beau chemin qui soit, celui de devenir vraiment qui on est.


235 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout