Rechercher
  • Dreamcatcher

Faute avouée est à moitié pardonnée !

Dernière mise à jour : sept. 23

Je m’appelle Tristan, je suis étudiant en sciences et un peu provocateur. J’ai fait appel à Laurence en mai dernier. J'avais envie de tenter de hacker mon cerveau, de surmonter mes pensées d’auto sabotage, de maitriser ma concentration et de faire de meilleurs choix pour moi dans une année rendue difficile par la pandémie. Ce n’était pourtant pas l’objectif initial et j’avoue, car je n’étais pas parti pour un parcours complet avec elle, j’avais juste envie de la tester… J’avais beaucoup lu sur les neurosciences depuis quelques mois, commencé à faire le malin en dissociant les notions d’esprit et de cerveau. Qui plus est, je ne croyais pas vraiment au coaching, mais j’avais du temps et envie de voir comment elle me ferait passer à la pratique puisqu’elle disait que c’était possible ! Mal m’en a pris, je vous le dit.


J’ai validé notre série de rendez-vous de façon très détaché. J'ai souhaité travailler d’abord sur un volet pédagogique apprenant à dissocier mon cerveau en tant qu’ordinateur (dédié à ma survie) de mon esprit (mon logiciel personnel). Elle me suivit dans mon délire. Je finis par jouer le jeu en y trouvant quelque mécanismes à modifier. J’ai d’abord cru que c’était juste quelques trucs sans importance, des comportements non alignés avec mes valeurs mais ma conscience n’avait rien laissé au hasard. J’ai découvert la conscience de la conscience de ce que je faisais, autrement dit la réalité de ce film qui se déroulait en permanence dans ma tête et que je regardais se jouer … et j’apprenais à la revisiter voire à la réécrire...si elle ne me convenait pas. Conscientiser et mettre en pratique que je n’étais pas mon esprit, que je pouvais modifier mes choix initiaux rendus automatiques par une expérience passée, que la neuro plasticité permettait d’améliorer la façon dont je pouvais apprendre, expérimenter ou me souvenir, furent quelques unes des révélations qui me remirent en question. L’apprentissage de l'importance de l’équilibre des neurotransmetteurs en fut une autre. Et enfin, quand j’appris que nous étions la moyenne des 5 personnes avec lesquelles nous passions le plus de temps !! J’ai regardé ces proches sous un autre angle mais j’en ai profité pour remercier mon père et l’un de mes meilleur pote. J'en souris en vous l'écrivant.


Changer de logiciel fut pour moi la capacité de repérer les pensées et toutes les croyances qui m’empêchaient d’être vraiment bien et qui me faisaient systématiquement incriminer les autres à chaque difficulté. Avec ma coach, j'ai appris à les dynamiter tellement elles étaient limitantes pour moi. J'ai pris aussi conscience de la nécessité d'une autre hygiène de vie possible mais toujours imparfaite aujourd'hui pour améliorer la connectique de mes neurones. C'est con mais ça on l'a pas appris et je n'ai même pas eu l'idée de me questionner sur tout cela. Ma conscience a évolué, mes valeurs se sont manifestées et mon mental a été canalisé.


Alors, j’ai été stupide de vouloir vous tester Laurence ! J’avais une mauvaise image de votre métier et j'étais un petit con arrogant. Votre coaching va bien plus loin que ce que vous dites! Sans jugement vous m'avez amené là où je voulais aller. Et qui plus est, vous m'avez dédouané de mes regrets même si là, j’ai un peu honte quand même. Merci Laurence de publier ces aveux et j'espère que vous voudrez bien me pardonner.


Tristan 23 ans - région parisienne






126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout