Rechercher
  • Dreamcatcher

Avec elle, tout est si simple !

Dernière mise à jour : 1 oct.

Je m’appelle Manon. Je suis une grande stressée et depuis le COVID j’ai le sentiment de ne plus trouver à ma place. Je viens de terminer mes études de BTS en alternance, je ne me suis pas éclatée en entreprise, je n’ai pas voulu continuer en licence et depuis j’erre… sans savoir globalement ce que j’avais envie de faire, où et pourquoi. Je me suis tant repliée ces derniers temps que je n’osais jusqu’à il y a encore quelques semaines plus rien faire et rien dire, avec toutes ces questions qui se bousculaient sans cesse dans ma tête avant de décider ce que je pouvais bien pouvoir faire de ma vie. Et ce sentiment que quoique je décide, ça ne me plaira pas, ou bien je n’y arriverai pas …ou tout un tas d’autres raisons que je ne sais plus si je dois faire ou pas les choses mais surtout pourquoi je dois les faire ou pas. C’est vrai qu’en me relisant comme ça, cela n’a pas l’air très clair mais je suis sure que certains et certaines se reconnaitront. Quasi 20 ans en 2022…un bac COVID, je ne sais même pas pourquoi ni comment je l’ai eu, je ne me souviens même pas de mes notes. Mes parents sont désarmés, ils ont tout essayé, la gentillesse, les encouragements, les solutions toutes faites, faire marcher le réseau, les engueulades…rien n’y a fait. Je suis emmurée dans un silence et une inertie assourdissante. Je ne suis plus en mouvement. Fin des vacances, ils finissent par me présenter Laurence. Ils me la "vendent" comme « super sympa » habituée des étudiants, neuro coach. Rien que le terme me fait peur. Et pourtant, quand je la vois, bizarrement elle me rassure. Non, je ne vais pas être lobotomisée, je vais juste tenter de répondre toute seule à mes angoisses… et elle va m’accompagner. Moi je pensais qu’un coach c’était comme dans le sport, ça te disait quoi faire et tu appliquais. J’avais tort. Elle m’explique qu’elle va me précéder sur le chemin que je lui indique pour éclairer les parties du décor que je ne suis pas en mesure de voir. Elle va donc être mon guide … un maitre Yoda, blond avec des yeux rieurs, capables de prendre l’accent québécois, corse, ou pied noir. Et moi ça, ça me fait rire. Une foule de questions m’assaille mais là encore, elle me dit que ça va être cool… mouais. Je doute mais elle est sympa et mes parents me voient sourire quand je sors de la 1ère heure d’entretien. Je ne m'en rends pas compte sur le coup, mais en fait, je n’ai plus cet énorme poids sur le cœur, comme si j’avais posé un lourd fardeau. Je me sens plus légère. J'accepte les séances. Avec elle j'ai « dessiné » mon projet professionnel à partir de ce que je savais, de ce que je savais faire, de ce que j’étais capable d’être. Avec elle, j’ai réalisé mon IKIGAI, appris à identifier mes talents, élargit ma zone de confort, compris mes émotions. Moi qui ai un côté artistique, j'ai crée ça à partir d'un vision book, un outil qui me correspondait plus que n’importe quel test de personnalité. J'ai creusé qui j’étais, ce que j’aimais, ce qu’idéalement j’aimerais faire et ce qu’il fallait que j’apprenne pour y arriver. J'ai pu identifier quoi, quand ou , pourquoi avec des secteurs, des entreprises, une zone géographique... J'ai adapté mes outils de "personal branding" comme elle dit mon CV qui me ressemble, un mail accrocheur, une lettre de motivation percutante, qui dit qui je suis et ce que je peux apporter. Aujourd’hui, j’ai trouvé un emploi…oh pas un gros…. mais j’en ai un…et qui me donne envie de me lever le matin. L’année prochaine je ferai certainement une licence par apprentissage mais je prendrai soin de trouver l’entreprise adéquate. D’ici là, je reste chez mes parents et je suis capable de payer un petit loyer pour montrer que je m’investis. Ma mère en a pleuré… de joie. Et moi je suis fière…fière d’avoir laissé toutes ces questions au bord de la route au profit de l’action, simple, organisée, pragmatique. Merci Laurence ! je n'aurai jamais cru que tout ça était si simple !


Manon 21 ans Toulouse

241 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout